Vous rêvez d’une chaudière qui couvre parfaitement les besoins de votre logement et qui consomme peu d’énergie ? Les appareils conçus ces dernières années répondent justement à ces critères. Si vous hésitez à franchir le cap pour des questions budgétaires, sachez qu’il existe plusieurs solutions de financement.

Quelles sont les aides concernant le remplacement des chaudières ?

Au total, ce sont sept dispositifs que l’Etat propose pour simplifier le remplacement de votre chaudière.
La prime Coup de pouce économies d’énergie qui sera disponible jusqu’au 31 décembre 2021 est proposée pour financer les travaux d’isolation mais également l’achat d’un nouveau système de chauffage. Le montant est défini en fonction des revenus fiscaux de votre foyer et du nombre de personnes qui vivent au sein du logement. Il n’y a aucune condition de ressources à proprement parler mais les foyers modestes bénéficient d’une aide plus conséquente.

Le montant de Ma Prime Rénov’ est également déterminé par rapport aux revenus. En parallèle, les économies d’énergie réalisables grâce à la nouvelle chaudière seront prises en compte dans le calcul. Depuis le 1er octobre 2020, cette aide est disponible sans conditions de ressources.

Si vous êtes propriétaire occupant et que la construction de votre logement est achevée depuis 2 ans, vous pouvez demander un éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) d’un montant allant de 7 000€ à 30 000€ pour l’achat et l’installation d’une chaudière plus performante.

De son côté, l’Anah propose le programme Sérénité. L’aide est plafonnée à 7 000€ pour les foyers modestes contre 10 000€ pour les ménages très modestes. Les économies d’énergie devront équivaloir à au moins 25%.

Remplacer votre chaudière par un équipement à haute performance énergétique vous permet aussi de profiter d’une TVA réduite à 5,5%. Vous devez occuper le logement depuis au moins 2 ans et solliciter un artisan qualifié pour le remplacement de votre chaudière, comme Isolation Future par exemple.

Le chèque énergie est une autre solution à votre portée. Le montant oscille entre 47€ et 277€, ce qui permet de couvrir une partie des dépenses afférentes au remplacement de votre système de chauffage.

Enfin, pensez à vous renseigner auprès des collectivités locales qui proposent parfois des aides dans le cadre d’un remplacement de chaudière.

Par quels modèles remplacer votre ancienne chaudière ?

Vous avez le choix entre une chaudière à bois, à granulés ou au gaz.

La chaudière à bois plaît par sa puissance de chauffe et par le fait que le combustible est issu de forêts gérées durablement. Par ailleurs, le bois est économique à l’usage puisqu’il est abordable à l’achat et se consume lentement. On estime des économies d’environ 30% sur les factures de chauffage.

La chaudière à granulés permet également des économiser jusqu’à 30% sur le chauffage. Le rendement peut atteindre 90% selon l’appareil sélectionné. Les options comme les robinets thermostatiques et les programmateurs intégrés optimisent les performances de la chaudière à granulés.

La chaudière à gaz classique se dote d’un rendement d’environ 80% mais elle reste assez énergivore. Les modèles à basse température sont plus économiques et écologiques puisqu’ils réduisent la facture de gaz de 10 à 10%. La chaudière gaz à condensation reste la meilleure option. Son rendement peut dépasser les 100% et les économies réalisables sur la consommation de gaz s’articule autour de 30%.

Pensez à bien comparer les chaudières pour réaliser des économies conséquentes sur vos factures et accéder aux offres de financement mises en place. N’oubliez pas qu’il faut obligatoirement faire remplacer votre équipement par un professionnel RGE afin de profiter des aides.