Vous avez sans doute déjà entendu parler des wc secs je suppose ? Il s’agit de ces toilettes qui n’utilisent pas d’eau mais des copeaux de bois. Je sais, à première vue, cela paraît très bizarre et quelque peu dégoûtant, mais les WC secs sont cependant leur potentiel quelque part. J’ai donc décidé de parler toilettes aujourd’hui, je sais qu’il y en a beaucoup intéressé par le sujet alors j’ai cru qu’un petit tour d’horizon s’imposait !

WC sec, avantages et inconvénients

               Qu’est-ce que le WC sec ? Eh bien, c’est tout simplement un autre type de toilette qui contre toute attente séduit doucement, mais de plus en plus ces derniers temps. Si vous êtes habitués à tirer la chasse d’eau, sachez que les WC secs n’utilisent pas d’eau. Après avoir fait pipi ou popo, il faut juste recouvrir avec des copeaux, et c’est là un de ces atouts majeurs : pas de gaspillage en eau.

           En outre, les WC secs sont faciles à mettre en place et restent relativement faibles question coûts. Il reste cependant que les WC secs présentent aussi des inconvénients dont particulièrement l’obligation de vider le seau régulièrement et d’entretenir régulièrement les toilettes, mais aussi de disposer d’un air de compostage, car oui, copeaux et popo= compost !

Entretien et installation

               L’entretien d’un WC sec doit se faire d’une manière régulière pour garder l’endroit propre et suivant les normes d’hygiène. En effet, il est impératif de vider le seau des WC secs dès qu’il est rempli c’est pour cela qu’il faut disposer d’un air de compostage.

           En ce qui concerne l’installation d’un WC sec, il est tout à fait possible de le faire soi-même et en plus, il s’installe partout, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Néanmoins, vous pouvez aussi faire appel à un professionnel et c’est que je vous conseille également. Cela dans le souci d’avoir la meilleure installation possible.