C’est peut-être le fameux glouglou dans les canalisations, un refoulement, une stagnation des eaux usées ou un autre signe typique d’une canalisation bouchée qui a attiré votre attention. Heureusement qu’il existe plusieurs méthodes pour désobstruer les canalisations sans causer de dommages ! Le furet fait partie des solutions les plus efficaces et bonne nouvelle, vous pourrez l’utiliser vous-même si vous ne pouvez pas contacter un plombier.

Réunissez le matériel nécessaire

Préparez tout ce qu’il vous faut avant de commencer à désobstruer la canalisation. Cela vous évitera bien des désagréments. Prévoyez donc des bâches de protection pour recouvrir le sol au cas où l’eau se mettrait à gicler. Ayez également une grande bassine sous la main pour collecter le trop-plein d’eau. Munissez-vous de gants en caoutchouc, comme ceux prévus pour le ménage ou les travaux histoire de bien protéger vos mains. N’oubliez pas les chiffons et le plus important, le furet (idéalement à manivelle).

Contrôlez l’état du siphon

Le siphon est conçu pour empêcher les résidus solides de passer dans le conduit d’évacuation des eaux usées. Lorsqu’il est trop plein, il ne peut plus retenir les solides qui vont automatiquement être acheminés par l’eau dans les canalisations. A la longue, ces résidus se transforment en bouchon.

Pour commencer, videz complètement le sanitaire (lavabo, évier…). Il ne doit plus rester d’eau.
Disposez la bassine juste en-dessous du siphon qu’il faudra dévisser délicatement. Aucun outil n’est nécessaire, le dévissage se fait à la main.

Enlevez les résidus, nettoyez bien le siphon et revissez-le.

Ouvrez le robinet pour voir si l’eau s’écoule correctement. Si le problème persiste, cela signifie que le bouchon est localisé plus en profondeur.

Choisissez le modèle adéquat

Le furet simple se compose d’un flexible muni d’une petite brosse à l’une de ses extrémités et d’une manivelle de l’autre. Il convient à pratiquement toutes les canalisations.

Le furet dégorgeoir présente un aspect un peu différent. Il est principalement utilisé pour désencombrer les canalisations des toilettes.

Notez également que certains furets sont munis d’un enrouleur, d’autres se destinent à un usage professionnel. La question de la résistance et de l’ergonomie peuvent également vous aider à choisir le bon outil mais en règle générale, un furet standard devrait convenir.

Prenez les précautions qui s’imposent

Dégagez déjà la bassine remplie d’eau et éventuellement de résidus issus du siphon puis désencombrez totalement l’espace qui entoure l’équipement sanitaire. Cette précaution est utile pour être à l’aise tout au long de l’intervention.

Bien qu’il soit fin, le furet de plombier reste assez encombrant et vous risquez d’endommager des objets situés près de l’appareil à désencombrer durant l’opération de débouchage.

Soyez méthodique

Il serait compréhensible que la panique et le stress vous gagnent. Cependant, il est primordial de garder votre calme lorsque vous vous servez d’un furet. Vous pourrez ainsi procédez méthodiquement en suivant ces étapes :

  • Versez de l’eau (idéalement très chaude mais ce n’est pas obligatoire) dans le conduit ;
  • Déroulez délicatement votre outil de débouchage ;
  • Introduisez la tête du furet dans la canalisation et faites avancer le flexible lentement jusqu’à ce que vous sentiez une résistance ;
  • Faites tourner le furet à l’aide de la manivelle

Au besoin, réalisez des va-et-vient pour bien accrocher le bouchon.
L’eau que vous avez préalablement versée emportera les résidus de bouchon lorsque ce dernier sera parfaitement désagrégé.

Lavez et nettoyez votre furet

Rincez abondamment le furet à la fin de l’opération de débouchage. Séchez-le ensuite à l’aide des chiffons propres et secs. Il ne vous reste plus qu’à ranger votre outil.

Déboucher soi-même ses canalisations est peut-être possible, l’intervention d’un plombier professionnel comme Belmard Batiment© reste vivement recommandée pour vous assurer que le débouchage a bien fonctionné et que le résultat sera pérenne.