Savez-vous que notre corps est composé principalement d’eau ? C’est pour cela que nous devions faire très attention à l’eau que nous ingurgitons au quotidien. Si vous êtes un adepte de l’eau alcaline, vous vous dites sûrement que c’est grâce à elle que vous n’avez pas de sénilité précoce. Mais c’est aussi grâce à elle que vous avez beaucoup d’énergie et que vos processus de régénération s’accélèrent. Si vous n’êtes pas un partisan de ce type d’eau, vous changerez d’avis en lisant cela.

Avant d’alcaliniser l’eau, déterminez son pH

               Vous êtes pressé de découvrir les astuces pour alcaliniser l’eau ? Moi aussi j’ai hâte de vous les donner. Mais avant toute chose, vous devez apprendre à tester le pH de votre eau. Si c’est la première fois que vous faites l’alcalinisation, vérifiez l’eau avant et après le processus. L’eau normale se situe environ à un pH 7. Mais pour les eaux avec beaucoup d’impuretés, vous pouvez voir une baisse de ce chiffre. Et plus le chiffre est bas, plus l’eau est dangereuse.  Après l’alcalinisation, vous aurez donc une eau de 8 ou 9 pH.

               Mais comment faire pour vérifier le pH ? Eh bien, il faut utiliser des kits de test pH. Vous en retrouverez facilement dans les magasins de santé. Normalement les kits sont composés d’une bande de papier et un nuancier qui vous guide sur les différentes couleurs de pH.

               Mettez donc votre eau dans un verre bien propre et trempez-y la petite bande. Vous devez ensuite laisser la bandelette sécher avant d’avoir le résultat. Notez son pH sur une petite feuille et faites l’alcalinisation. Quand ce sera fini, vous devez recommencer le processus. Si le pH n’est pas situé entre 8 ou 9, vous devez changer de méthode.

L’alcalinisation de l’eau grâce à des additifs

               Le bicarbonate de soude possède des propriétés alcalines. Mettez donc environ 600 mg de ce produit pour 0,25 litre d’eau. En se mélangeant à l’eau, le bicarbonate de soude augmente ses propriétés alcalines. Pour que le bicarbonate se dissolve bien dans l’eau, secouez vigoureusement l’ensemble dans une bouteille ou mélangez-le dans un verre.

               Avec ces effets anioniques, le citron est aussi un excellent additif pour alcaliniser l’eau. Pour cela, vous pouvez verser deux litres d’eau propre dans un pichet. Le mieux est d’utiliser une eau filtrée, mais si vous n’en avez pas l’eau du robinet suffira. Ajoutez-y ensuite les quartiers de huit citrons. Couvrez ensuite ce pichet et laissez-le reposer 8 à 12 heures. Pour un effet encore plus alcalin, vous pouvez aussi y mettre une cuillère de sel de l’Himalaya.

               Les gouttes de pH ont aussi des propriétés alcalines très puissantes. Achetez donc un flacon dans des magasins de diététique ou sur les boutiques en ligne. Normalement le nombre de gouttes que vous devez utiliser se trouver sur l’emballage du flacon.

Économisez l’eau de votre domicile

               Ce n’est pas que votre eau est alcaline que vous pouvez le gaspiller à bout de champ. Au contraire, vous devez faire des économies pour la santé de notre planète et pour votre situation financière.

               Pour commencer, vous devez prendre l’habitude de toujours fermer les robinets. Même lorsque vous vous brossez les dents, vous rasez, vous savonnez les mains, vous faites la vaisselle. De même lorsque vous prenez une douche. Si vous avez l’eau chaude, vous pouvez récupérer l’eau froide qui en sort avant que la première n’arrive pour arroser vos plantes ou pour le réservoir de vos toilettes.

               Vous devez aussi vous assurer qu’il n’y ait aucune fuite, surtout pour les tuyaux de vos toilettes et de vos robinets. Si vous en constatez, n’hésitez pas de faire immédiatement appel à un professionnel pour la réparation. Une fuite minime peut cause beaucoup de perte.

               Faites aussi en sorte de minimiser l’eau que vous utilisez en vous douchant. Le mieux est de mettre un petit chronomètre pour ne pas dépasser la durée utile et nécessaire à une douche. Si vous n’avez pas de chronomètre, vous pouvez aussi écouter de la musique et arrêtez la douche dès que la musique s’arrête.

               L’eau de votre bain peut aussi servir à d’autres fins, alors au lieu de la jeter, réutilisez-la. Vous pouvez par exemple l’utiliser pour votre machine à laver ou encore pour l’entretien de votre jardin. Idem pour l’eau de rinçage de la vaisselle.

Et en extérieur ?

               Il est tout à fait possible d’économiser l’eau en extérieur. Pour commencer, installez d’abord un compteur dans votre cours afin de connaitre votre dépense exacte en eau. En plus, c’est un moyen très efficace pour détecter les fuites d’eau.

               Si vous avez une piscine, faites toujours en sorte qu’elle soit recouverte quand vous ne l’utilisez pas. En effet, lorsqu’elle est à l’air libre, l’eau peut s’évaporer. Comme la piscine constitue un véritable gâchis d’eau si elle n’est pas utilisée à bon escient, certaines régions ont même appliqué des lois sur son remplissage.

               En installant des minuteurs, vous pouvez aussi limiter votre consommation d’eau. Pour cela, vous n’aurez pas besoin d’un budget particulier, car les dispositifs s’installent directement entre votre robinet et ses tuyaux. Si vous avez prévu un budget assez élevé, vous pouvez aussi acheter des appareils qui programment les heures d’arrosage.

               Prenez aussi l’habitude de laver votre voiture sur l’herbe. Pour ce faire, utilisez un tuyau et un seau. Aujourd’hui, il existe aussi des produits nettoyants qui ne nécessitent pas l’utilisation d’eau. Sauf, qu’ils sont un peu couteux. Vous devez aussi faire en sorte de ne pas trop laver votre voiture. Une voiture un peu sale n’est pas une voiture qui ne fonctionne pas. Si ?

               Si vous aimez nettoyer l’allée ou le trottoir devant votre maison, n’utilisez plus l’eau de tuyau d’arrosage. Troquez-le pour un balai ou une souffleuse à feuille. Ces moyens vous permettent d’enlever les dépôts de feuilles. Pour les fines particules, attendez le passage de la pluie.