Généralement, la consommation d’eau de votre foyer est mesurée par un compteur. Si vous ne prêtez pas attention, une fuite d’eau peut augmenter considérablement votre volume d’eau mensuelle. Mais ce que vous ne savez pas, c’est que les fuites (même les plus petites) peuvent être détectées à l’aide de quelques petites astuces. Pour ne pas recevoir de mauvaise surprise dans votre facture d’eau, suivez bien ses étapes.

Reconnaitre une fuite en 6 méthodes

               Commencez par vérifier la soupape de sécurité sur votre chauffe-eau. Dans la plupart des cas, ces soupapes sont attachées aux canalisations. Et grâce à eux vous pouvez savoir s’il y a une fuite. Si vous n’arrivez pas à enlever le tuyau pour voir s’il u a une fuite, utilisez votre sens de l’écoute : s’il y à un sifflement, il y à sûrement une fuite.

               Vous pouvez aussi ouvrir le réservoir des toilettes et appliquez la même technique d’écoute. Si en tendant l’oreille vous entendez un petit sifflement, il y a sûrement une fuite. Et si vous arrivez à voir l’endroit où se situe la fuite, vous pouvez très bien la réparer vous-même. Mais si vous n’avez pas les aptitudes pour cela, faites appel à un professionnel.

               Si vous ne constatez aucune fuite aux toilettes, vérifiez les canalisations qui se situent entre les compteurs de votre maison. Vous vous dites que c’est quelque chose de compliqué ? Vous ne penserez plus à cela une fois que vous saurez les économies que vous pouvez faire en détectant la fuite pour le plombier. Si en fermant la valve d’eau le compteur s’arrête, la fuite est dans la maison.

               Pour localiser une fuite dans votre maison, vous pouvez vérifier toutes les tuyauteries des robinets. Prenez une attention particulière sur les embouts où l’on attache la machine à laver ou le tuyau d’arrosage.

               Pour localiser à temps les autres fuites, passez au crible les tuyaux d’arrosage, les robinets, les arrosages automatiques de votre jardin. Voyez aussi la pomme de douche. Si elle fuite, vous n’aurez pas du mal à réparer les dégâts avant que cela ne se dégrade. Dans le cas où vous avez une piscine dans votre jardin, faites aussi en sorte de bien la vérifier au cas où il y à des fuites.

               Je vous préviens quand même que localiser une fuite peut être fastidieux. D’ailleurs, toutes les fuites que j’ai listées ne peuvent pas toujours être détectées. Et si vous n’avez pas de notion de plomberie, cela deviendra encore plus difficile. Sauf que si vous avez suivi ces étapes à  bon escient vous pouvez situer approximativement la fuite. En plus, cela permettra d’aider votre plombier donc économiser plus d’argent.

Déboucher un siphon de douche en 5 méthodes

               Si ce n’est pas une fuite, cela peut être un bouchement. Si c’est le cas, appliquez ces quelques astuces. S’il s’agit d’un bouchon superficiel, attendez que l’eau s’évacue totalement du siphon avant de faire quoi que ce soit. Prenez ensuite un tournevis et ouvrez le couvercle de voter siphon. Regardez ensuite à l’intérieur de votre canalisation. Généralement, vous trouverez ce qui bouche l’eau : cheveux ou poil. Si ce petit désagrément se trouve en surface, utilisez votre doigt pour l’enlever. S’il s’agit d’un objet plus grand, appelez un plombier.

               Pour arriver à vos fins, vous aurez aussi besoin d’un serpent de plomberie. Vous pouvez le construire à l’aide d’un cintre métallique que vous détendrez de manière à avoir un fil métallique rigide, long et droit. Grâce à une paire de tenailles, vous devez courber l’extrémité de ce fil pour pouvoir attraper les bouchons de poils facilement. Pour cela, vous devez entrer l’accessoire dans la canalisation et y sortir la masse de poils. Cette opération est à refaire plusieurs fois pour qu’il ne reste plus aucune gêne.

               Si vous utilisez une ventouse, faites en sorte que l’extérieur de votre siphon soit humide. Si ce n’est pas le cas, versez de l’eau dans la canalisation. Mettez ensuite une ventouse au-dessus de votre siphon de manière à ce qu’elle soit fixe dès les premières aspirations. Montez et descendez la poignée 5 à 10 fois. En soulevant la ventouse, vous pouvez voir ce qu’il y a à l’intérieur de votre canalisation. Vérifiez si le passage d’un cintre métallique est possible.  Après le passage du serpent de plomberie, faites couler l’eau et voyez si la canalisation est libre.

               L’utilisation d’un serpent manuel est aussi préconisée dans ce cas. Vous en trouverez dans une quincaillerie ou encore un magasin de bricolage. Pour ce faire, il vous suffit de poser le serpent juste à l’entrée de votre siphon. Faites ensuite descendre le serpent petit à petit dans la canalisation. Lorsque vous sentez que quelque chose bloque, arrêtez. Cela signifie que vous êtes arrivé sur le bouchon. Tournez ensuite la manivelle de votre serpent dans le sens de l’aiguille d’une montre. Petit à petit, vous pouvez sortir le serpent qui a entrainé le bouchon.

               Pour déboucher un siphon, vous pouvez aussi user d’un nettoyant naturel fait maison. Sachez que la plupart des bouchons se créent à cause de cheveux ou de poils qui peuvent s’enlever ou se disloquer facilement. Attendez d’abord qu’il n’y ait plus d’eau dans le tube d’évacuation. Versez ensuite 290 de bicarbonate de soute dans votre siphon. Puis, mettez-y 120 ml de vinaigre blanc. Une fois que c’est fait, fermez l’entrée du siphon à l’aide d’un caoutchouc. Il faut au moins 30 minutes pour que la réaction chimique se fasse.

               Pendant ce temps, vous pouvez faire bouillir de l’eau dans une bouilloire. Vous aurez besoin d’1L d’eau ou de 500 ml au minimum. Après cela, vous pouvez retirer le bouchon de l’entrée de siphon et versez-y l’eau. Normalement, cela éliminera le bouchon. S’il y a encore une obstruction, retirez le reste avec un cintre déplié. Attention, après cela vous devez bien revisser le siphon.